LaMouette

LA MOUETTE MÉLANOCÉPHALE
Larus métanocéphalus

Migratrice à l’origine, elle est sédentaire en Camargue, jugeant à juste titre qu’il y fait bon vivre. Elle se reconnait à sa tête toute encapuchonnée de noir au printemps, durant la période des amours. Si elle blanchit l’été, elle en garde quelques traces, comme en souvenir de cette joyeuse période. Elle est beaucoup plus petite et plus discrète que le goéland, qui ne peut lui être confondu.